Donjon de Naheulbeuk - L'aventure interactive !



Le groupe se positionne au pied de la porte. Le Ranger se tourne alors vers le Voleur :
- Bon, toi... Faudrait monter voir si y'a pas de piège.
- Ça serait bien ! approuve le Nain.
- Et pourquoi moi, je vous prie ? s'insurge le malandrin.
- Parce que c'est toi qui a les compétences pour ça... soupire la Magicienne.

Le Voleur scrute l'escalier avec un air peu rassuré. Puis voyant que les autres tournent vers lui leurs visages hostiles, il ajoute :
- Oui, ça se défend... Bon, bon... J'y vais !
Les poings sur les hanches, le rôdeur hoche la tête avec satisfaction. L'érudite affirme sa prise sur son bâton, pensant qu'on pourrait avoir besoin de réagir promptement. Le Barbare se cure le nez d'un index distrait.

Le Voleur pose ses pieds l'un après l'autre sur les marches, se penchant parfois en avant pour en apprécier la texture ou vérifier qu'un morceau de mousse ne cache pas un dispositif. Il finit par arriver en haut des marches et leur dresse un tableau de sa situation :
- Alors... C'est marqué " Taverne " sur un écriteau !
- Oui, on sait ! répondent en choeur plusieurs aventuriers.
- Il faut frapper peut-être ? propose l'Elfe.
Le Barbare se tourne vers elle, un sourire carnassier sur ses lèvres désséchées par le vent de la steppe :
- Frapper qui ?
- Laissez-le travailler, bon sang !
- La porte est en bois... continue le Voleur.
- Mais on s'en fiche ! s'énerve le Nain. Tu vas aussi nous dire qu'elle est marron ?
- Elle ne semble pas piégée !

Considérant l'ensemble des informations, les compagnons proposent au voleur d'ouvrir la porte. Mais avant qu'il ne puisse en saisir la poignée, celle-ci s'ouvre toute seule, et le jeune homme pris de panique recule, dévale en catastrophe les escaliers jusqu'à finir par heurter ses camarades. Un homme chauve au cou épais passe la tête par l'entrebaillement et leur jette un regard peu engageant. Il les interpelle :
- Voilà deux minutes que vous gueulez dehors, alors il faudrait vous décider... Vous voulez entrer ou pas ?
- Heu... Oui oui, bredouille le Ranger. On est en train de réfléchir !
- Ça sent le traquenard à plein nez ! chuchote la Magicienne en écarquillant les yeux, tournant le dos à l'homme.
- Mais qu'est-ce qu'on va faire ? gémit l'Elfe.

Le Nain propose alors de rentrer dans la taverne, puisque de toute façon ils sont découverts ça ne changera pas grand-chose à la situation. Le Barbare est de son avis, et en plus il a soif. Le Voleur en revanche propose de rester un peu là, pour voir ce qui va arriver.




Si vous êtes perdus dans l'aventure, revenez au début ! Et tant pis pour vous, ha ha.