Donjon de Naheulbeuk - L'aventure interactive !



Le Barbare et le Nain s'avancent et font face à la porte. Ils reculent alors de trois mètres et se précipitent contre le battant. L'impact produit un boucan du diable, mais la porte ne semble pas souffrir de l'assaut.

L'Elfe lance d'un ton dédaigneux :
- Je croyais qu'il fallait pas frapper ?
- Là c'est sûr, ça change tout... soupire le Ranger.

Après plusieurs essais, les deux brutes recquièrent l'assistance de l'Ogre, et ce sont maintenant trois guerriers qui s'acharnent et foncent contre la porte. Le Ranger finit par s'interposer :
- Bon, vous allez arrêter oui ? Vous voyez bien que ça fait trembler tout le donjon vos conneries !
- Et la porte n'a pas bougé ! ajoute la Magicienne, moqueuse.

Reniflant et massant leurs épaules endolories, les aventuriers regardent leurs chaussures. Une voix grave les interpelle alors :
- Hey ! C'est pas bientôt fini ?
Les compagnons sursautent et lève les yeux. Un homme d'un certain âge, au visage furieux, les menace du poing depuis son balcon quelques étages plus haut. Ne recevant aucune réponse, le personnage insiste :
- C'est le village qui vous envoie c'est ça ?
- Le... Le village ? bredouille le Ranger.
- Encore des paysans mécontents ? gronde l'individu.

Les aventuriers échangent des regards chargés d'incompréhension. Le Barbare tend alors son épée vers le ciel et proclame :
- On n'est pas des paysans !
- Mais chut ! lui conseille le Ranger.

L'homme considère un moment le groupe, et semble se calmer peu à peu. Il finit par lâcher :
- Bon. Alors arrêtez de cogner dans ma porte ou je vous envoie la garde !
Le Ranger hoche vigoureusement la tête :
- Heu... Bien bien !

Le Nain et le Barbare se regardent, une étincelle de violence dans les yeux. Le chevelu résume dans un souffle :
- Cool ! Des mecs à buter !

Finalement l'homme tend son bras vers la partie est du donjon et ajoute :
- Si vous cherchez la Taverne du Donjon, sachez que l'entrée est à l'arrière !
- D'accord ! s'empresse de répondre le Ranger.
- Et foutez la paix à cette porte ! Par les tentacules de Gzor !
- D'accord !
- Bien sûr ! C'est ce qu'on va faire !
La Magicienne et le Ranger lui adressent un signe de la main au moment où il disparait derrière la rambarde du balcon.

- Il est parti ! chuchote l'Elfe. Il était vraiment pas content !
- Alors quoi ? gronde le Barbare. On bute les gardes ?
Le Ranger s'approche de lui, l'attrape par le bras et désigne la porte :
- Alors on arrête les coups de pieds, abruti !
- Y'a déjà un gars qui nous a vu ! renchérit la Magicienne. Ça suffit !

Le Voleur propose alors d'essayer un crochetage de la porte, mais l'érudite insiste pour faire le tour du donjon avant de prendre une décision hâtive. Quant au Nain, il propose de fabriquer une échelle avec des planches et d'entrer par une fenêtre.




Si vous êtes perdus dans l'aventure, revenez au début ! Et tant pis pour vous, ha ha.